Le Centre technologique de l'économie circulaire, CircularTec, reçoit le timbre des 40 heures, un projet de loi qui favorise la conciliation du travail, de la famille et de la vie personnelle. La nouvelle législation réduit la journée de travail de 45 à 40 heures.

Il est possible d'être une entité performante tout en préservant la qualité de vie de nos collègues.

La nouvelle a été reçue comme une reconnaissance par les personnes qui travaillent à CircularTec, étant donné qu'il s'agit d'un coup de pouce à la mise en œuvre progressive de cette nouvelle législation. En ce sens, Andreé Henríquez, directeur exécutif de l'entité, a apprécié l'attribution de ce sceau car il reconnaît l'effort que l'institution fait pour être un espace de travail de qualité pour son personnel. "Depuis le début de nos activités, nos contrats prévoient une limite de 40 heures de travail, car nous savons qu'il est possible d'être une institution performante tout en préservant la qualité de vie de nos collègues.

Dans le même temps, Albina Álvarez, responsable de la formation et des biens publics chez CircularTec, a apprécié l'initiative et a assuré que ce type d'instances était très positif. "C'est très important, étant donné que jusqu'à présent la mesure était graduelle et volontaire. C'est très bon pour le bien-être de tous les travailleurs, étant donné qu'aujourd'hui nous sommes tous immergés dans le rôle de pouvoir subvenir aux besoins de nos familles et au développement de nos enfants. Il est donc très important de pouvoir consacrer des heures à la famille ou au développement personnel. Il est très gratifiant d'être dans une organisation qui possède ce label, qui n'est pas encore obligatoire.

Eric Araya, qui travaille comme coordinateur d'événements à CircularTec, a également eu des mots pour cette mesure. "C'est un très bon pas en avant. C'est une bonne mesure que le centre technologique puisse la mettre en œuvre avant que la loi ne devienne officielle, ce qui devient une motivation pour nous en tant que travailleurs, lorsque nos patrons sont concernés et ont comme pilier fondamental l'équilibre entre notre vie professionnelle et notre vie personnelle".

L'application de la nouvelle loi sur les 40 heures suivra un plan de mise en œuvre progressive sur cinq ans. La loi entrera en vigueur le 1er mai 2024, date à laquelle toutes les entreprises devront avoir réduit leur temps de travail d'une heure par semaine. D'ici à 2026, deux heures supplémentaires devront être réduites, ce qui portera la semaine de travail à 42 heures. Enfin, en 2028, la réduction du temps de travail à 40 heures devrait être achevée.

"L'importance de recevoir le label 40 réside dans le fait qu'il fait partie d'une série de politiques que CircularTec promeut, où notre mission de promotion de la R&D&I basée sur le modèle de l'économie circulaire est réalisée en équilibre avec le bien-être de notre propre population", a déclaré Andreé Henríquez.