Au total, 445 personnes ont clôturé les inscriptions au cours d'introduction à l'économie circulaire dispensé par CircularTec, qui aura lieu à partir du 9 juillet.

Des participants de toute l'Amérique latine, ainsi que du Canada, d'Andorre et d'Australie, prendront part aux quatre modules du cours "Introduction à l'économie circulaire" ; des représentants des 7 municipalités de la région de Tarapacá et d'autres localités chiliennes telles que Puerto Varas, ainsi que des fonctionnaires des municipalités d'Argentine et d'Équateur, seront également présents. 

Selon Albina Álvarez, responsable de la formation et des projets publics à CircularTec, les participants proviennent de différents domaines : universités, secteur privé, fonctionnaires et entrepreneurs. Elle ajoute que les professionnels sont des PDG, des analystes, des conseillers, des consultants et des coordinateurs. En outre, il y a des directeurs, des gestionnaires, des cadres de différentes entreprises et des spécialistes, des gestionnaires, des directeurs, des chefs, des professionnels et des techniciens de différents domaines de connaissance. Il convient également de noter le grand nombre d'ONG qui se sont inscrites à cette version du cours. 

"Nous sommes agréablement surpris par l'intérêt que suscite le cours d'introduction à l'économie circulaire. Nous sommes très heureux de constater un tel niveau d'intérêt. Nous avons reçu l'intérêt d'institutions publiques et privées, d'ONG et de municipalités. Cela témoigne donc de l'intérêt que ce sujet a suscité et de la manière dont nous sommes déployés en tant que centre pour rapprocher ce sujet de la communauté", a déclaré Albina Álvarez. 

Le cours, qui se déroulera en quatre modules les 9, 11, 17 et 18 juillet, fournira aux participants des informations sur les origines, les progrès, les défis et les opportunités de l'économie circulaire par rapport au modèle traditionnel de l'économie linéaire. L'économie circulaire est une alternative au modèle linéaire qui domine l'économie actuelle. Dans le modèle actuel, les biens sont produits, utilisés et jetés. En revanche, le modèle circulaire est un modèle économique réparateur qui cherche à maintenir les produits en usage, à contribuer à réduire les niveaux de pollution, à proposer des alternatives à la crise économique et sociale et aux effets du changement climatique. 

Intérêt macrorégional et facilitateurs 

Albina Álvarez a souligné le grand intérêt suscité sous différentes latitudes. En Amérique du Nord, l'intérêt est venu du Canada et du Mexique. En Amérique centrale et dans les Caraïbes, les participants inscrits venaient du Costa Rica, du Guatemala, du Panama, de la République dominicaine et de Cuba. L'Amérique du Sud était représentée par l'Argentine, la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l'Équateur, le Paraguay, l'Uruguay et le Venezuela, le Pérou étant le pays qui a enregistré le plus grand nombre de participants après le Chili. Il convient de mentionner la participation d'Andorre, de l'Australie et de l'Inde. 

Quant aux animateurs du programme, les professionnels chargés d'enseigner le cours d'introduction à l'économie circulaire sont des professionnels éminents et remarquables au niveau international dans le domaine de l'économie circulaire, qui ont même participé à l'élaboration de la feuille de route environnementale pour l'Amérique latine. 

Vanessa Prieto Sandoval est titulaire d'un doctorat en ingénierie appliquée et d'un master en biodiversité, paysage et gestion durable de l'université de Navarre. Elle est également professeur à la Pontificia Universidad Javeriana et titulaire d'un doctorat en mise en œuvre de l'économie circulaire de l'université de Navarre. Vanessa Prieto a une longue expérience du développement organisationnel international, de la gestion stratégique, de la gestion de la chaîne d'approvisionnement et de l'élaboration de projets de recherche, avec un fort accent sur les domaines de l'économie circulaire, de la gestion environnementale, de l'éco-innovation, de la conception et de la stratégie durable. 

Andreé Henríquez Aravena, un autre des éminents facilitateurs participants, est directeur exécutif du Centre technologique pour l'économie circulaire. Il est conseiller international pour le programme de sécurité énergétique et de changement climatique de la Fondation Konrad Adenauer. Il est également membre du conseil consultatif de ProChile sur le développement durable. Henríquez Aravena est titulaire d'un doctorat et d'une maîtrise en commerce et administration. Au cours de sa carrière, il a été directeur de la recherche universitaire à la faculté d'économie et de commerce de la même université. 

Luis Martínez Cerna, un autre des animateurs professionnels, est directeur de l'École de gouvernement et de communication de l'Université centrale, membre du conseil d'administration de CircularTec et conseiller international pour le programme de sécurité énergétique et de changement climatique de la Fondation Konrad Adenauer. Il est titulaire d'un doctorat en économie et gestion d'entreprise de l'université de Deusto, en Espagne, et est consultant international en matière de durabilité, de responsabilité sociale des entreprises et d'économie circulaire. 

Deuxième semestre 

CircularTec et son espace de formation organiseront également quatre autres cours de formation. C'est le cas du cours "Économie circulaire appliquée à partir de la série de normes ISO 59000", dans sa deuxième version et prévu pour le mois d'août prochain. Ce programme comprend un cours théorique et pratique sur les concepts, les termes et les lignes directrices pour la mise en œuvre de cette norme ISO dans les modèles d'entreprise et les sociétés qui cherchent à s'éloigner du modèle économique linéaire. Il s'adresse aux organisations publiques et privées.

Le secteur minier, l'un des secteurs les plus importants de l'économie nationale, a également un cours prévu pour le mois de septembre, qui traitera de l'économie circulaire en mettant l'accent sur l'exploitation minière. Orienté selon un régime théorique-pratique, il s'adresse aux entreprises et aux fournisseurs du secteur minier métallique et non métallique. 

Le mois d'octobre verra l'arrivée du cours destiné aux journalistes et aux communicateurs. Intitulé "Communication et journalisme pour l'économie circulaire", ce cours théorique et pratique vise à permettre aux participants d'acquérir des outils et des connaissances qui les aideront à relever les défis des scénarios actuels et à communiquer avec des arguments fondés sur la durabilité. 

De même, en novembre, ce sera le tour du cours intitulé "Conception de stratégies et de modèles d'entreprise dans l'économie circulaire". Dans le cadre de cette opportunité et également en tant que programme théorique-pratique, il est orienté vers la fourniture de méthodologies de durabilité et d'innovation basées sur les principes de l'économie circulaire, afin de fournir les outils pour promouvoir les avantages compétitifs et la création de valeur durable pour les entreprises.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre site web www.circulartec.cl ou nous suivre sur nos réseaux sociaux Instagram et LinkedIn. Vous pouvez également écrire à cursos@circulartec.cl ou jessica.soto@circulartec.cl.